Parole citoyenne

Nos enfants en éclaireurs

Nos enfants s’appellent Gabriel, Noémie, Mamadou, Eva, Mounir, Rachel, Aminata, Sacha, Pedro, Ludwig, Romane… Traditionnellement, les fêtes de fin d’année leur appartiennent. Nous leur souhaiterons du fond du cœur beaucoup de bonheur pour l’année nouvelle. Et nous échangerons des cadeaux. Belle occasion d’évoquer la solidarité entre les générations.

Le grand remplacement est à l’œuvre. Le vrai. Le seul. Le passage de relais qui accompagne l’histoire des humains depuis l’origine. Remplacement des générations. Pour ceux d’entre nous qui ont avancé en âge, leurs enfants sont déjà devenus leurs enseignants chaque fois qu’ils se heurtent aux mystérieuses fantaisies de leur ordinateur ou de leur téléphone : “Gabriel, Noémie, Mamadou, Eva, Mounir, Rachel, Aminata, Sacha, Pedro, Ludwig, Romane, viens vite, mon téléphone de dit ERREUR 407. Je fais quoi ?”

Nos enfants sont légitimement préoccupés par les menaces climatiques. Beaucoup réfléchissent à inscrire dans leurs pratiques quotidiennes des gestes qui épargnent une planète que les générations précédentes leur livrent au bord de l’asphyxie. Gabriel, Noémie, Mamadou, Eva, Mounir, Rachel, Aminata, Sacha, Pedro, Ludwig, Romane, merci de ces gestes. Renforçons-les ensemble. Faisons de la fraternité entre générations le moteur du grand virage que nous imposent les blessures du climat. Et pardon de vous avoir présenté la surconsommation comme la clef du bonheur. Ça aussi, sortons-en ensemble.

Et puis beaucoup de nos enfants sont en train de vivre et de faire vivre une vraie révolution de l’histoire humaine. Ils commencent à effacer entre eux et en profondeur, les déséquilibres symboliques hérités de l’histoire de l’esclavage et de la colonisation, déséquilibres lourdement enracinés dans la croyance coloniale en une humanité divisée en races inégales. Quand Noémie demande à Mamadou un coup de main pour son exercice de maths, elle ne voit pas “un Noir”, elle voit Mamadou. Quand Romane s’inquiète pour Mounir qui jeûne à l’occasion du ramadan, c’est tout simplement une tranquille attention de camarade. Gabriel, Noémie, Mamadou, Eva, Mounir, Rachel, Aminata, Sacha, Pedro, Ludwig, Romane, c’est beau ce que vous expérimentez là pour nous tous. Merci de ces cadeaux, joyeux Noël et bonne année.

Grève des lycéens pour le climat – Toulouse le 15 mars 2019
© Kuramu Sakura

Article publié le 2 décembre 2019.

Share This Post On