Soutien à Sony Amin

Parrainé par un élu de Fontenay, le jeune homme né en Birmanie risque l’expulsion vers son pays d’origine.

Le préfet a reçu de multiples courriers ces derniers jours de tous les soutiens de Sony Amin. Ses parrains : l’élu Philippe Cornelis et l’ancien élu Hervé Poirier, le maire de la ville : Jean-Philippe Gautrais, des membres du Réseau Éducation Sans Frontières. Tous sont mobilisés pour que ce Rohynga, né en Birmanie, puis passé par le Bangladesh, ne soit pas expulsé vers la Birmanie, où son peuple est persécuté.

Le jeune homme d’une vingtaine d’années a été arrêté jeudi dernier à la gare de Fontenay, placé en centre de rétention, puis remis en liberté ce week-end. Mais le jeune homme arrivé en France en 2012 est sous le coup d’une Obligation de quitter le territoire français (OQTF).

“C’est vraiment le mauvais moment, cette OQTF l’empêche de déposer un dossier de régularisation, alors qu’il bénéficie de toutes les garanties exigées, se désole Philippe Cornelis (EELV), devenu le parrain de Sony Amin en novembre 2017. Dans les prochains jours, il va déposer un recours avec son avocat. Sony est très soutenu par son employeur, il doit être régularisé.”

Par ailleurs, voici la pétition en ligne demandant au préfet du Val de Marne de lever l’OQTF de Sony, le jeune Fontenaysien d’origine Rohyinga qui a été arrêté et retenu au CRA de Choisy début mai : signer la pétition en ligne sur le site change.org.

Merci de la signer afin qu’il obtienne un titre de séjour et que le préfet annule sa décision indigne de l’expulser en Bangladesh où il n’a aucune famille et où sa mère et son frère sont décédés après la mort de son frère au Birmanie, son pays de naissance.

Article publié le 31 mai 2018.

Share This Post On