Tai Ji Quan avec l’association Chan taiji 94

Tai Ji Quan (太極拳 ou 太极拳),

Le Tai Ji Quan, parfois écrit Tai Chi Chuan, est un art martial interne d’origine chinoise qui a trois sources primordiales : – un art corporel de santé à base d’exercices physiques renforçant l’énergie – une art de combat sans combat qui utilise, en douceur, les techniques martiales – une vision philosophique tao et yin yang des transformations du monde et des choses Quand on regarde des pratiquants de Tai Ji Quan enchainer leurs mouvements on remarque d’abord la douceur et la lenteur avec lesquelles ils les exécutent, le calme qui se répand, et on ressent l’ énergie qui s’en dégage. Deux phrases souvent citées dans l’enseignement illustrent l’image et l’esprit du Tai Ji Quan: “Marcher comme un chat” et “Exécuter les mouvements comme on tire doucement le fil de soie du cocon”. Le Tai Ji Quan est l’art de la méditation en mouvement. Les exercices physiques exécutés renforcent et étirent muscles et tendons. La bonne utilisation de cette force musculaire, en utilisant juste la force nécessaire, associée à une meilleure élasticité des tendons, permet ensuite au corps d’exécuter les mouvements avec souplesse et efficacité, et trouver la vérité du geste. Grâce à cette mobilité et au bon alignement articulaire et osseux, comme on parle d’alignements des planètes, le corps retrouve sa bonne posture, les forces peuvent se transmettre, l’énergie et le souffle circuler librement. Les nœuds tant mécaniques qu’énergétiques s’estompent. Le cœur de l’enseignement de notre art martial est l’enchainement à mains nues, qui se pratique sans contact, en 83 mouvements (ou séquences) qui s’enchainent les uns aux autres, et sont étudiés progressivement les uns après les autres. L’enseignement se complète ensuite d’une présentation du sens martial des mouvements. Viennent après, pour les plus avancés, les enchainements avec armes (sabre, épée, lance, bâton, éventail métallique), et le travail à deux appelé tuishou. Notre école pratique aussi des exercices spécifiques de Qi gong dynamique appelés les Huit Pièces de Brocart du Général Yue Fei (du XIIe siècle) En favorisant l’harmonisation physique et philosophique du corps et de l’esprit de l’homme, Homme que la cosmologique chinoise place entre le Ciel et la Terre, et en initiant notre esprit occidental fondé sur le raisonnement à la culture asiatique fondée sur les sensations, le Tai Ji Quan favorise l’harmonie de chacun avec soi, avec son entourage, avec son environnement, et permet, en s’intégrant mieux, de se sentir “bien dans sa peau”. La pratique du Tai Ji Quan procure ainsi détente bienfaisante et durable. Art de santé, sport souple et lent, technique martiale, chemin philosophique… Chaque pratiquant peut en tirer des bienfaits adaptés à ses besoins et ses choix. On peut commencer le Tai Ji Quan à tout âge, car cette activité respecte le rythme de chaque individu tout en développant sa souplesse, son élasticité, sa mobilité, sa mémoire et sa concentration.

 

Cependant, le Tai Ji Quan ne s’apprend pas en huit jours… Cela demande de la patience, de la répétition et aussi du travail personnel. Chacun peut progresser à son rythme, lentement, régulièrement, et sans limite dans le temps. Et, s’il n’y a pas d’âge pour commencer le Tai Ji Quan , il n’y a pas d’âge non plus pour s’arrêter … Jean-Paul Guervin et Bruno Gérentes, enseignants de l’association Chan taiji 94, pratiquent le style ancien de l’école Yang (ou Yangjialaojia en chinois), école qui se caractérise par son style ample et déployé. Cette école s’est transmise depuis le fondateur du style Yang, MeYang Luchan (1799-1872), à travers Me Yang Jianhou, MeYang Chenfu, Me Lu Dianchen, Me Wang Zihe, jusqu’au maître actuel Deng Shihai (sixième génération), et ses représentants de la septième génération MeAntoine Li et Me Chang Pintsang, avec qui ont étudié ou étudient les enseignants de l’association Chan taiji 94. Les enseignants sont diplômés de la Faemc ( Fédération des Arts Energétiques et Martiaux Chinois), poursuivent leur formation tant technique que pédagogique, et participent régulièrement aux rencontres, stages et compétitions d’Arts Martiaux Chinois Internes nationaux et internationaux. Cette activité se pratique avec très peu de choses : une tenue confortable, comme un survêtement, des chaussures de sport basses ou des chaussons souples à semelles plates, et, de préférence, dans une école traditionnelle reconnue, afin d’ apprendre “dans les règles de l’art” cette méditation en mouvement, source d’équilibre et de santé.

Informations pratiques : Les cours ont lieu à la Maison du Citoyen Contact : courriel – téléphone : 06 08 71 62 90

Article publié le 31 août 2017.

Share This Post On