Parole citoyenne

Connaître, penser, raisonner, comprendre

On parle beaucoup aujourd’hui de peurs irraisonnées, d’amalgames déraisonnables, de folie meurtrière, de perte de repères… Il y a des remèdes à ça : la connaissance, la pensée, la raison, l’intelligence du monde. Il y a aussi des outils pour s’y exercer. L’école est le premier d’entre eux. C’est pour apprendre à connaître, à penser, à raisonner, à comprendre que, chaque année, tous nos enfants sont conviés à la “rentrée des classes”. En classe, ils apprendront par exemple qu’il y a tout juste cent ans, en 1916, environ 10 000 personnes perdent chaque jour la vie dans l’extrême violence de la première guerre mondiale. Pour mieux comprendre et réparer efficacement les violences de notre monde actuel, pour en donner la juste mesure, la comparaison n’est pas inutile. À travers les cours d’“histoire du fait religieux”, les collégiens pourront prendre connaissance des textes et chasser les fantasmes ; ils apprendront que le meurtre aveugle est condamné par toutes les religions. La science leur montrera que la notion de “race” n’est pas applicable aux populations humaines et que de tout temps, notre peuple et notre langue sont alimentés de sources très diverses… Entre autres connaissances utiles.

L’école n’est pas seule à exercer le travail d’éducation qui vise à faire de nous des adultes conscients. La Ville de Fontenay y apporte son concours. Elle le fait dès la rentrée en organisant une journée d’information et d’orientation intitulée “Je m’active et je me cultive”, plateforme qui permettra de découvrir toutes les activités éducatives, culturelles, sportives, ludiques grâce auxquelles les Fontenaysiens peuvent enrichir ensemble leur appréhension du monde et de la vie. L’université populaire elle aussi propose, pour les mois qui vienne, un programme original et passionnant sur la notion de “frontière”, que la mondialisation et l’émancipation humaine ont largement bouleversée et qui mérite vraiment qu’on l’entoure de connaissance, de pensée, de raison, d’intelligence.

La recherche sincère de la vérité et le recours à la raison sont indispensables à la construction d’une société démocratique et vivable. Sans eux, pas de langage commun, pas de dialogue possible. Sans eux, les passions et les peurs prennent le dessus et les coups remplacent les mots. Vive la rentrée des classes et le retour des activités citoyennes ! Elles contribuent à entraver ce danger bien présent.

Article publié le 30 août 2016.

Share This Post On