La saison 1, c’est fini, vive la saison 2

La raison d’être de l’Université Populaire de Fontenay-sous-Bois est de contribuer à vivre ensemble, en bonne intelligence, par la compréhension du monde et de ses transformations, par le partage des savoirs et des idées, par la connaissance des analyses et des pratiques.

octobre 2015

Désordre climatique, science et société : imaginer des espaces géographiques, sociaux et politiques inédits

décembre 2015

Histoire du rap en France

janvier 2016

Dix ans après les révoltes des banlieues, la recherche d’un pouvoir d’agir

février 2016

Fabriquer de l’espoir au temps des catastrophes

mars 2016

La démocratie aux urgences ? Et si on sortait de l’apathie !

avril 2016

Comprendre la théorie de l’évolution

mai 2016

Madame de Néandertal, journal intime

mai 2016

Homophobie une haine ordinaire

juin 2016

Polars ! Du noir peut-il surgir l’espoir

Penser les frontières aujourd’hui

Rendez-vous le 27 septembre à 20h à la Maison du Citoyen et de la Vie Associative pour la première soirée d’un cycle consacré aux frontières.

Les frontières ne sont pas des tracés abstraits mais des constructions à analyser. Elles sont plurielles, datées, plus ou moins visibles. Elles définissent un dedans et un dehors, plus ou moins perméable.

Fruits de l’histoire, issues de conflits, de traités… les frontières étatiques et économiques sont structurantes, contribuent à forger les identités, dessinent le périmètre des souverainetés et de la politique.

Le rêve d’une humanité unie et en paix, la mondialisation des échanges, le défi climatique tendent à les rendre plus souples, voire à les dépasser ou, dans certains domaines, à les abolir. Les crises actuelles, au contraire, tendent à en faire des murs derrière lesquelles on croit trouver une protection contre “l’extérieur”.

Cette soirée invite à penser les frontières, à distinguer “limite” et “barrière”, “contrôle” et “coercition”, “protection” et “repli”.

Comment l’Europe répond-elle ou devrait répondre aux nouveaux flux migratoires ? Peut-elle se concevoir autrement que comme une forteresse assiégée ? Le renforcement des frontières, tournant le dos à des principes humanistes, est-il une réponse efficace et durable aux demandes de fermeture des frontières?

Ou encore : Comment les états peuvent-ils rester souverains dans le cadre d’un libre-échange économiques généralisé ?

Article publié le 30 août 2016.

Share This Post On