Dix jours pour l’Argentine

Expositions du 8 au 18 mars 2016

Vernissage des expositions le mardi 8 mars, à partir de 19h30, à la Maison du Citoyen.

À l’occasion des 40 ans du coup d’État militaire argentin (1976-2016), le Collectif argentin pour la Mémoire vous propose trois expositions à la Maison du Citoyen et de la Vie Associative, ainsi que deux rendez-vous à ne pas manquer.

Le Collectif argentin pour la Mémoire est une association qui regroupe des Argentins, des Latino-américains et des Français pour qui la mémoire est vivante. Ils luttent en permanence pour la vérité, la justice, l’information et la transmission aux nouvelles générations des violations des Droits de l’Homme commises par l’état argentin pendant la période du terrorisme d’état (1972-1983).

Son objectif est de maintenir la mémoire vivante, éveiller les consciences de sorte que cela ne se reproduisent plus jamais ! Ni en Argentine, ni ailleurs dans le monde. Nuncas mas !

10 jours 3 expositions

“Mères et grands-mères de fer”, exposition de photos de Mario Rebottaro.

“Mémoires du terrorisme d’état en Argentine”, exposition réalisée avec les élèves du lycée Jacques Decour à Paris.

“40 ans de solidarité et d’amitié franco-argentine. Dédiés à la Mémoire de toutes les victimes du Plan Condor”, exposition réalisée avec le soutien de la Ville de Fontenay-sous-Bois.

“Les expositions que vous allez parcourir sont une partie de notre histoire d’exil en France et en particulier (pour certains d’entre nous) à Fontenay-sous-Bois. Nous l’avons préparé pour commémorer les 40 ans du coup militaire argentin.

Entre 1976 et 1983 la dictature fait plus de 30 000 disparus, 500 bébés volés à ces familles et conduit à un exil massif des survivants. […]

Dans ces archives vous trouverez des documents qui montrent les liens qui se sont tissés pendant 40 ans entre les Latino-américains et des organismes comme la CIMADE, Amnesty, France-Liberté, France terre d’Asile, La ligue des Droits de l’Homme, le Secours populaire, la Mission de France, la Croix rouge,…et le peuple français.

Nous voulions leur rendre hommage. Vous aurez accès aux lettres, articles, revues, affiches, photos, dessins, peintures, musiques, journaux, livres qui dénoncent les atrocités perpétuées dans nos pays, et montrent la solidarité et l’engagement des Français pour que cela cesse. Des vidéos racontant des aventures personnelles de l’exil jusqu’à l’arrivée en France. Des témoignages audio et des panneaux permettant de comprendre l’histoire contemporaine. […]

Pourquoi à Fontenay-sous-Bois ? Et pourquoi à la Maison du citoyen et de la vie associative ? Parce qu’elle a été un lieu d’accueil pour les exilés latino-américains durant les années obscures de notre continent et reste un exemple de solidarité aujourd’hui.”

Collectif Argentin pour la mémoire, mars 2016

10 jours 2 rendez-vous

Mardi 8 mars à partir de 19h30 vernissage des expositions, visite guidée et discours des autorités. Dans la “Journée International des femmes” “Les Mères et Grands-mères de la place de Mai” sont à l’honneur.

Samedi 12 mars à partir de 14h visite guidée des expositions, puis à 15h projection du film “Les 500 bébés volés de la dictature”, en présence du réalisateur Alexandre Valenti. Et de 17h à 18h30, apéritif latino en musique.

Article publié le 4 mars 2016.

Share This Post On