“Métamorphose humaine”
ou le pouvoir de l’imagination

Art Galila 2015

Exposition collective du 1er au 12 décembre

Troisième Biennale d’art de l’association galerie Lilartist à la Maison du Citoyen, qui présente une galerie d’œuvres, dont certaines nous promènent sur les chemins de la métamorphose.

Le thème de la métamorphose doit être pris au sens d’aller au-delà de la forme. Le corps est souvent comme une entité à redéfinir et interroge l’art dans sa capacité d’en donner de nouvelles images. Le corps s’invente, se redéfinit, constitue des entités éphémères et mobiles car en transformation perpétuelle. C’est l’art de naître et de renaître dans un monde en mutation.

Nous avançons dans un monde forcément nouveau, vers une nouvelle façon de voir, de faire et de vivre. Nous sommes appelés à un changement majeur. Nous avons aujourd’hui, un besoin quasi obsessionnel d’images du corps, mais une autre image que celle du réel. Cette nouvelle image est en quelque sorte hybride car contenant du nouveau et de l’ancien par référence à un modèle.

Ainsi nous pouvons recréer une image, et ce faisant, le corps devient passeur. Le corps est objet de passage d’un état à un autre, telles les étapes de la grossesse, celles de la vie d’un être humain, ou encore celles de la maladie… Tout dans la vie d’un être humain est métamorphose. La vie humaine est métamorphose.

Le travail de l’artiste n’est pas tant de nous dire quelque chose que d’inventer et d’imaginer de nouvelles manières de dire ces choses. Cette imagination, augmentée par les nouvelles technologies, rend possible ces métamorphoses à l’infini.

La métamorphose humaine
c’est toute l’immensité qui s’ouvre en vous.

À l’heure du numérique, les transformations du corps humain et de ses états d’âmes sont sans limite. C’est un travail illimité de composition, décomposition, recomposition. La pensée sous-jacente à cette métamorphose humaine, bouleversée par les découvertes techniques, est le questionnement de l’existence humaine. Nous dirons que jusqu’à présent, la métamorphose humaine est plutôt involontaire, alors qu’avec la biotechnologie, la métamorphose pourra être volontaire, avec une vie humaine “augmentée” nous projetant vers une nouvelle humanité ou transhumanité. Nous allons vers une vie en extension infinie.

Nous sommes obligés de considérer que l’humanité n’est pas à un stade final mais plutôt à une nouvelle phase de commencement. L’homme a une histoire, il est passage, succession, apparition, évènement. L’homme, s’il est le prolongement de ce passé, est aussi comme dans un présent perpétuel. Considérons l’art de la même façon car en transition perpétuelle, avec en mémoire son passé (art muséifié), sa vie contemporaine dans sa présentation plus ou moins passive (salons, musée…) ou en action (art dynamic painting en mouvement perpétuel mais durable, art éphémère non vouée à la durée) et son ouverture infinie vers l’art de demain, art hologrammique 3D et autres dimensions. L’art sera, ou ne sera plus, selon le destin de notre humanité.

Mais l’art pour vous… qu’est ce que c’est ? La métamorphose surtout quant elle est humaine est une belle manière de provoquer le trouble… et la réflexion.

Madame Trehet,
fondatrice et présidente de l'association depuis 2010.

Cette année, en plus des récompenses
en peinture et en sculpture,
nous décernerons le prix du thème
pour l’artiste qui aura le mieux exprimé
la métamorphose.
C’est l’occasion pour nous de célébrer
ces artistes de talents qui contribuent
au succès des organisations comme la nôtre.

Vernissage le mardi 1er décembre 
en présence de tous les artistes.

L’exposition met à l’honneur les œuvres récentes de plus de 53 artistes s’exprimant à travers une variété de media : peinture, sculpture, dessin, photographie. Plus de 130 œuvres présentées. “Rien de tel qu’un mélange des genres, des techniques, des générations afin de constituer une tribu éphémère”.

 Nelly An Pra Ambert Ninoska Nin Annick Agrasso Auffray Mireille Bay Berquin Patricia Valerie Bille Julien Bottone Rebecca Campeau Mélanie Casano Laurence Chamagne Che‑Chia Chang James Charley Nathalie Chazal Laetitia De Gaulle Manuela De Meester Jean‑Pierre De Vrieze Stéphanie Melusine Delaine Francis Denis Gérard Dodier Frank Dumouilla Henri‑Abraham Guirma Patrick Haubert Christèle Henaff Anne‑Camille Hubrecht Tatiana Ivchenkova Fabrice Jac Jose Bosch Mathilde Kheliffi‑Eysseric Kayoum Khounfais Carla Kleekamp Swan Kodama Karin Kralova Fabrice L’Henaff Sophie Lacko Tom Lestienne Stephane Lorenzo Chrystel Christiania Marmier Arnaud Martin Lionnel Lm Morateur Sarah Mostamandy Marco Perna Michel Pezzati Harrys Picot Philippe Pittoni Maria Puleo Frédérique Rekai Teresa Diangel Russello Ali Sathoute Eric Vanacore Françoise Veillon Beatrice Thalie Vernet Catherine Vigier Eve Laporte

Article publié le 3 décembre 2015.

Share This Post On