“Serious game” ou “jeu sérieux”

  • Jeu 3DiTeams - simulateur pour formation médicale

Culture Geek

par l’Espace public numérique

C’est un outil pédagogique qui permet d’apprendre par l’immersion. Les "serious games" se sont au fond les approches du jeu vidéo appliquées à des domaines sérieux comme celui de la formation de salariés. En effet de nombreuses situations professionnelles sont complexes ou difficiles à recréer dans une formation.

Ça peut concerner tout le monde, le pilote de ligne qui se forme sur un simulateur de vol ou le médecin qui pratique une opération délicate.

Le "jeu sérieux" emprunte souvent au jeu vidéo sa dimension ludique partant du principe que l’on apprend mieux en s’amusant. Tout comme le jeu vidéo, le participant remplit une mission, il doit réaliser un objectif précis.

La conception des "serious games" nécessite les mêmes savoir-faire que celle d'un jeu classique (design, 3D temps réel, simulation d'objets, d'individus, d'environnements…).

Pourquoi utiliser un "serious game" ?

Parce qu'il permet de :

  • Immerger l’apprenant dans des situations réelles complexes.
  • Reproduire des situations exceptionnelles (accident, gestion de crise…).
  • Faciliter le retour d’expérience notamment dans les simulations.
  • Développer certaines capacités : adaptation, réactivité, concentration, gestion du stress…

Sa particularité est qu’il utilise des moyens technologiques. Il s’adresse à tout type de population jusqu’aux quinquagénaires, au monde de l’entreprise et au grand public. On en trouve actuellement dans de nombreux domaines : l'éducation, le recrutement et la formation professionnelle, mais aussi le développement durable et la santé. 

Le jeu vidéo pourrait devenir un outil majeur de la formation en entreprise. Alors, si à la fois on peut jouer et être très sérieux, si le "serious game" permet cela, il a un grand avenir.

Article publié le 3 novembre 2015.

Share This Post On